Rappel n°1 : un projet insensé…

Un projet de station de traitement des effluents vinicoles par méthanisation qui se trouve à quelques mètres de dizaines de maisons. Si l’on étend la vue nous arrivons à environ 6 000 habitants dans un rayon de 2 kms autour de ce projet…

Dans les autres départements ce genre de projet s’est toujours fait dans des zones industrielles avec très peu d’habitations à proximité…

FAIRE CE PROJET A CET EMPLACEMENT EST UNE ABERRATION !

Rappel n°2 : fort risque de pollution de l’eau et des nappes phréatiques

Le projet parle de 200 m3 / jour de rejet dans le ruisseau des fontaines qui se diluera dans le cours d’eau pour ne pas dépasser les 5% de pollution autorisés. Le dossier se base sur des relevés effectués en 2008 (QMNA5)
Voici une photo du ruisseau des fontaines A SEC au 24 Mars 2019.
Pas d’eau dans le ruisseau => pas de dilution => absorption de l’eau dans les sols => POLLUTION !

Dans ce ruisseau sont rejetés également les eaux traités des STEP de St Maximin, de Seillons et des eaux de ruissellement de St Maximin.

Quelques centaines de mètres plus loin l’eau de St Maximin est captée dans une nappe phréatique. Avec les sols karstiques qu’il y a, il est évident que les pollutions rejetées impunément dans les cours d’eau s’infiltreront, à terme, dans les nappes phréatiques.

Rappel n°3 : fort risque de pertes d’emploi

L’école EIP Galilée a moins de 300m serait menacée de fermeture en cas d’accord sur ce projet.
Les emplois des 25 assistantes maternelles qui sont situées dans un rayon de 2.5 kms du projet sont également menacés.
L’école de danse Marina Torres qui accueille des dizaines d’enfants se trouve également à moins de 300m…
Tout ceci pour 2 emplois créés…

Rappel n°4 : perte d’attractivité de St Maximin et des environs

Si le projet est autorisé ce sont des familles entières qui ne viendront plus dans le secteur. Nous le voyons depuis plusieurs mois : les personnes qui veulent déménager ici mettent leur projet d’achat en attente ou cherchent dans d’autres secteurs. Les familles présentent disent qu’ils partirons …
Ce ne sera pas que le nord qui sera touché, mais tout St Maximin et ses environs ! Ces villages ne seront peut être plus en pleine croissance et cela risque de toucher l’économie locale. Les commerces et les entreprises qui ferment, les touristes qui ne viennent plus, …

Rappel n°5 : dépréciation de la valeur de nos biens immobiliers

Un périmètre d’un peu plus de 500 m autour de l’usine nous permet de dénombrer pas moins de 400 maisons. Les experts immobiliers nous (pré)disent une perte de la valeur de nos biens, pouvant aller jusqu’à 30% si elles se situent à moins de 1000 m (exemple ici : https://www.qualitedeviebellengreville.fr/…/qu-en-est-il-…/…) Si l’on rapporte ce compte à un rayon de 1 000 m, on arrive à plus de 1500 maisons. Avec une valeur moyenne de 400 000€ par habitation, on arrive à une dépréciation de plus 180 millions d’Euros !!!  Qui va nous dédommager ? Le travail de toute une vie pour la majeure partie d’entre nous ! Comment justifier de sacrifier ainsi des familles entières ?

Rappel n°6 : un risque accidentogène accru

10 a 20 camions par jour en plus sur une route fortement accidentogène.
En comptant les allers/retours et les camions de substrat, ce sont plus de 40 passages par jour de camions qui se rajouteront sur les différentes routes de St Maximin !
Les camions repartants mettant du temps pour reprendre une vitesse normale, ceci couplé à une entrée / sortie dans un virage causeront d’inévitables accidents…
L’étude du dossier là encore est inexacte car elle date de 2014 et que le trafic sur St Maximin a fortement augmenté depuis la création de la rocade ! La encore une aberration du dossier.

Sans oublier l’école, les habitations et le parc de jeux à quelques mètres de l’usine. Comment envisager sereinement de s’y rendre avec ce trafic incessant ?